accueil
portrait
portrait
portrait
portrait
portrait
portrait
portrait
© 2008 - Une réalisation Symbiose Informatique - Création graphique : Sucré Salé     fr    us

Langue et Monde

Grammaire géopoétique du paysage contemporain
par Catherine Chauche
Paris, L'Harmattan, 2004

Présentation par Catherine Chauche

     Le système grammatical d’une langue déterminerait-il le regard que l’homme porte sur le paysage commun ?
     Mais alors, par quelle voie accéder à cette détermination ?
     L’auteur propose de constituer l’« analyse existentielle » en outil critique à partir du rapprochement des lectures phénoménologiques que deux contemporains, le philosophe allemand Martin Heidegger et le linguiste français Gustave Guillaume, ont faites des rapports que l’être humain, possesseur de la langue, entretient avec le temps et l’espace du monde.
     Un éclairant parcours des textes de Thomas Pynchon, Paul Auster, Saint-John Perse et Kenneth White illustre le bien-fondé de la méthode.

Catherine Chauche enseige la littérature anglo-saxonne à l’Université de Reims.

Extraits
Table des matières

Préface par Kenneth White
Introduction

PREMIÈRE PARTIE : PHÉNOMÉNOLOGIE DE L’ÉCRITURE
1. L’acte de langage
2. Analytique de la langue
3. La théorie des aires glossogéniques

DEUXIÈME PARTIE : LES PAYSAGES DE LA FICTION
4. Paysages d’un monde éclaté, Gravity’s Rainbow (T. Pynchon)
5. Du paysage naturel au paysage virtuel, Moon Palace (P. Auster)
6. Entre dire poétique et fiction, Groundwork (P. Auster)

TROISIÈME PARTIE : LE DIRE POÉTIQUE
7. Qu’est-ce que le dire poétique ? Oiseaux (Saint-John Perse)
8. Restaurer la maison humaine, The Maximus Poems (Ch. Olson)
9. La poétique du dehors, Walking the Coast et Handbook for the Diamond Country (K. White).